Pour le 75 ème anniversaire du sorcier italien Abarth, sous l’égide de Fiat, dévoile de nouvelles photos de sa future sportive électrique Abarth 600e.

Le 31 mars 2024 marque le 75e anniversaire d’Abarth, et pour célébrer cet événement, le constructeur automobile célèbre pour ses préparations performantes a partagé de nouvelles images de son modèle le plus puissant à ce jour, le SUV électrique Abarth 600e, avant sa présentation complète cet été.

voiture violette abarth 600e vue de dos sur un circuit

Abarth 600e : une Fiat 600e bien plus pimentée

Par rapport à la Fiat 600e sur lequel elle est basée, la version améliorée par Abarth dispose de sièges baquets inspirés de la course, d’un volant plus sportif avec des inserts en cuir et Alcantara, de nombreuses coutures vert néon et de l’emblématique emblème Scorpion de la marque.

Abarth a également intégré ses propres graphiques au système d’info-divertissement pour fournir aux conducteurs des statistiques de performances et utilise l’écran tactile central de 10 pouces pour activer ou désactiver le « Générateur de Son Abarth ».

vue habitacle intérieur de l'Abarth 600e

Nous avons découvert cette fonctionnalité dans la petite sportive Abarth 500e (dont nous publierons l’essai le plus vite possible promis !), qui utilise deux haut-parleurs – un à l’intérieur, l’autre à l’extérieur – pour essayer d’imiter le ronronnement des modèles thermiques de la Fiat 595.

Notons aussi que si la Fiat 600e présente un intérieur assez jovial avec, certes du plastique partout, l’ambiance est colorée. L’habitacle est très similaire à la Jeep Avenger et reprend le dessin et la disposition des commandes de la console centrale ainsi que l’attribution de touches manuelles pour la climatisation et la disposition au dessus des aérateurs de l’écran central tactile.

Toutefois, à bord de l’Abarth 600e l’ambiance est plus sportive avec des teintes sombres, et un plaquage de sérigraphie que l’on trouve sur le panneau passager de la planche de bord.

Abarth 600e, style agressif et peinture flashy

Les changements de style extérieur sont tout aussi marqués, l’Abarth 600e se dotant d’un pare-choc avant massif, d’un pare-choc arrière tout aussi imposant avec un diffuseur très prononcé. On remarque aussi un grand spoiler de toit et une sérigraphie Abarth+ qui court sur les bas de portes. Des jantes de 20 pouces permettent d’accueillir un nouveau système de freinage et ont été enveloppées par le fournisseur de Formula E, Hankook.

voiture violette abart 600e en drift sur un circuit

La peinture « Purple Hypnotique » contraste non seulement avec les logos Abarth vert lime sur la voiture, mais est également la couleur de lancement de l’Abarth 600e. Le modèle spécifique présenté ici est l’édition de lancement exclusive Scorpionissima, dont seulement 1 949 exemplaires seront produits.

Abarth 600e, l’Abarth de série la plus puissante de l’histoire

L’Abarth 600e repose sur une nouvelle plateforme appelée « Perfo-eCMP », basée sur l’architecture e-CMP bien connue de Stellantis qui accueille les Fiat 600e, ainsi que le Jeep Avenger, l’Opel Corsa-e et le Peugeot 2008.

Développant 240 ch, ce petit SUV électrique est la voiture de série la plus puissante d’Abarth à ce jour. Mais les caractéristiques techniques ainsi que l’autonome restent pour le moment un secret bien gardé.

Prix et disponibilité

Nous n’avons pas d’information sur le prix non plus pour le moment mais pour rappel, la Fiat 600e équipée d’un moteur de 156 ch avec une batterie de 51 kW pour 405 km d’autonomie débute à 35 900 €. Il est certain que le tarif sera plus élevé. L’Abarth 500e, l’autre sportive de la marque démarre elle à 36 900 € avec 155 ch et 253 km d’autonomie à cause de sa batterie petite batterie de 42 kWh.

Enfin, singularité de l’Abarth 600e : si elle sera sans doute équipée d’un seul moteur électrique entrainant les roues avant, elle sera dotée d’un différentiel à glissement limité, qui non seulement limitera les remontées de couple trop violente dans la direction, mais surtout permettra d’améliorer la tenue de route et d’offrir un comportement plus joueur que sa sœur. On hâte de tester ça d’autant qu’elle sera une concurrente de la future Cupra Raval, elle aussi citadine électrique, qui s’appuiera sur la VW ID.2. Mais il faudra être patient pour tester la piquante ibérique car elle ne sera pas disponible avant 2025.

En tout cas une chose est sûre, c’est que pour séduire la clientèle de passionnés à se convertir à l’électrique, de plus en plus de constructeurs déclinent des petites sportives censées susciter une émotion diluée par le passage à l’électrique. La fameuse mode des GTi renaitra-t-elle grâce à des citadines survoltées ? On en espère pas moins.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici