Plus
    Asphalt CaféAutoNewsBye Bye ZFE (Zones à Fortes Exclusions) ? Pas vraiment ...

    Bye Bye ZFE (Zones à Fortes Exclusions) ? Pas vraiment …

    Les véhicules à vignette Crit'Air 3 seront interdits dans certaines ZFE en 2025.

    -

    Un assouplissement

    Depuis le début de l’année 2022, les Zones à faibles émissions (ZFE) se sont développées et comptent désormais 11 aires urbaines réservées aux véhicules les moins polluants. Une trentaine d’autres agglomérations prévoient également d’introduire des ZFE d’ici 2025. Cependant, certaines ZFE ont été critiquées pour leur caractère restrictif, tant par les automobilistes que par certaines municipalités.

    vignette critair pollution voiture ecologie zfe

    En effet, pour y pénétrer il faut être détenteur d’une Vignette Crit’air dont les critères (sans mauvais jeu de mot) d’attributions restent non seulement obscurs mais en plus pénalisants pour les populations qu’on n’ont pas les moyens de changer de véhicules. Sans compter évidemment que les ZFE, nommées par ailleurs Zones à Fortes Exclusions par les associations d’automobilistes et la FFMC, concernent des agglomérations dans lesquels les habitants ont facilement accès aux transports en communs, à contrario, justement, des habitants des zones péri-urbaines qui doivent se rendre dans ces même villes et pour qui les transports en communs sont une vraie galère tant en terme de temps, d’horaires et de commodités.

    tableau vignette critair

    Mais pas un renoncement

    Afin toutefois de renforcer leur acceptabilité, des assouplissements sont envisagés.

    Suite aux travaux du Sénat et au rapport du comité ministériel sur la qualité de l’air en ville, certaines ZFE déjà en place, comme Grenoble, Montpellier, Nice, Reims, Saint-Étienne et Toulouse, deviendront des « territoires de vigilance » et ne seront plus contraintes de renforcer les mesures actuelles. En revanche, les cinq autres agglomérations (Aix-Marseille, Lyon, Paris, Rouen et Strasbourg) resteront des « territoires ZFE » et devront maintenir les restrictions prévues.

    Dans les six villes où les mesures seront assouplies, l’interdiction de circulation des véhicules à vignette Crit’Air 3 (diesel de plus de 14 ans et essence de plus de 16 ans) prévue pour le 1er janvier 2024 ne sera finalement pas mise en place. Cette interdiction demeurera toutefois en vigueur dans les territoires ZFE à partir du 1er janvier 2025, de même que la fin de la circulation des véhicules Crit’Air 4 (diesel de plus de 19 ans). Des dérogations pourront être accordées à certains usagers de la route, notamment les professionnels.

    Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, considère que les ZFE ont eu un impact positif sur la qualité de l’air, bien qu’elles aient été, selon lui « parfois mal perçues et associées à des exclusions injustifiées pour les citoyens les plus modestes ». Selon le Ministre, les ZFE restent un dispositif essentiel pour réduire l’impact des émissions des véhicules sur l’environnement.

    Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, ajoute que le comité ministériel a réussi à trouver des solutions concrètes pour une mise en œuvre équitable des ZFE.

    Nous ne manquerons pas de vous tenir informé des évolutions de ce dossier épineux, plein de rebondissements.

    David Lefevre
    David Lefevrehttps://www.asphalt-cafe.com
    Journaliste auto et moto, fan de carbus et de turbo mais déguste avec plaisir les innovations et le couple camionesque des électriques actuelles. Regarde devant sans faire table-rase du passé.

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici